Accueil >> Le Sénégal sur la route de l’entreprenariat numérique pour les jeunes et les femmes

Le Sénégal sur la route de l’entreprenariat numérique pour les jeunes et les femmes

Le président Macky Sall a rencontré des entrepreneurs sénégalais venus présenter leurs activités numériques à l’occasion des Journées européennes de développement à Bruxelles. Ensemble, ils ont abordé les opportunités et les défis du commerce électronique et la création d’emplois de qualité.

Ces entrepreneurs se sont lancés dans le numérique pour promouvoir les produits du terroir et permettre aux consommateurs sénégalais de faire des achats depuis n’importe quel endroit du monde. 

Le president Macky SALL sur le stand du Made in SenegalMarietou Diouf a quitté une carrière dans la finance pour s’intéresser aux produits cosmétiques naturels. En fondant EtouNature, elle décide de valoriser les richesses du terroir – telles que le baobab, le moringa ou encore le karité – et de les transformer en produits parapharmaceutiques. Grâce au commerce en ligne, elle accède à des nouveaux marchés à forte valeur ajoutée.

«Après de nombreuses années passées en France et au Canada, je suis rentrée à Sénégal pour aider les coopératives de femmes dans la transformation des produits de base», Marietou Diouf, Directrice d’EtouNature.

La classe moyenne émergente au Sénégal est friande de produits de haute qualité, uniquement disponibles sur des plateformes telles Amazon ou Zalando. Souvent, ces nouveaux clients ne peuvent y accéder seuls car leurs moyens de paiement ne sont pas reconnus. 

«Nous sommes une entreprise d’e-logistique qui permet à l’ensemble des consommateurs sénégalais d’acheter des produits partout dans le monde et de se faire livrer à domicile», confie Oumar Yam, fondateur de l’entreprise OuiCarry.

Bien que l’expérience numérique offre un large spectre d’opportunités pour l’Afrique, Marietou et Oumar reconnaissent qu’il reste encore beaucoup à faire pour en exploiter le plein potentiel.

Une première étape serait l’harmonisation de la législation douanière. L’accès aux paiements internationaux et l’établissement de la confiance entre le prestataire et le client sont d’autres contraintes qui pèsent sur les entrepreneurs. 
Lors de la visite de Macky Sall, Marietou et Oumar ont partagé les attentes de la communauté des entrepreneurs numériques du Sénégal afin de trouver des solutions qui leur permettraient de bénéficier pleinement des opportunités du commerce électronique.

Les organisations d’appui au commerce se font l’écho des entrepreneurs auprès des gouvernements. L’agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX) a travaillé étroitement avec ces entrepreneurs et le Centre du commerce international (ITC), dont le mandat consiste à connecter les petites et moyennes entreprises aux marchés internationaux.

« Le commerce au service de tous, c’est créer des emplois de qualité afin que les individus contribuent à l’économie en valorisant leur identité, leurs communautés et en protégeant leur environnement », rappelle Arancha González, Directrice exécutive de l’ITC.

Plateforme Made in Senegal

Partenaires

Espace personnel

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA

Enter the characters shown in the image.